Actualité

Interviews

Bams : une autre voix est possible !

Publiée le 14/11/2013

L’alter-rappeuse Bams sort son 4e album Dérèglement climatique. Si son single s’intitule Changement de trajectoire, la Parisienne reste fidèle à sa route : indépendante, féministe et les deux pieds ancrés dans le quotidien. Elle chante comme une rappeuse, rap comme une chanteuse et groove comme une afrobeat woman. Engagée à 100 %, elle livre ici un album plein de hargne et de révolte qui balaie de nombreuses d’influences (hip-hop, funk, slam ou reggae). Bam’s. Une rappeuse complète (danseuse, comédienne et chanteuse) qui pense avant tout sa musique comme l’élément artistique de sa vie.

 

Dérèglement climatique est votre 4e album, sentez-vous que vous êtes en train de passer un cap au niveau médiatique ?

J’espère surtout que le cap est avant tout artistique. L’idée est de préciser et d’affiner mes intentions et mon propos. Mais effectivement mes titres sont entrés en playlist sur des radios nationales et ça ne m’était jamais arrivé.

 

Vous avez travaillé avec RZA du Wu Tang Clan, mais aujourd’hui vous vous éloignez du rap.

Aujourd’hui tout est mélangé. Mais depuis Vivre ou mourir, mon premier album, je me suis éloigné de ce genre pur et dur pour mixer pleins de genres, pour scander, pour chanter, pour rocker, pour slamer ou pour « électroiser ». Mais pour revenir à la réussite commerciale, je pense que tous les artistes ne sont pas faits pour rencontrer le succès. Je ne vis pas pour cela. Je suis une artiste indépendante et je dissocie complètement la réussite artistique de la réussite commerciale. Tout cela est une question de conjoncture !

 

« Dérèglement climatique » est il un album féminin ou féministe ?

Sans hésiter, je dis « féminin » ! Un album humaniste, racé et sexy qui défend une autre vision de notre futur.

 

Le fait d’être maman a t’il changé quelque chose dans votre musique ?

Dans mon écriture oui. J’ai mon studio à la maison où j’enregistre les voix, et mes enfants me demandent toujours ce que je raconte. J’ai donc épuré mes textes pour qu’ils soient plus simple à comprendre, en écrivant notamment des phrases plus courtes.

 

Vous êtes une artiste à découvrir sur scène. C’est une bonne chose selon vous que la chute des ventes oblige les musiciens à se confronter au public ?

Oui. Mais le gros problème c’est que 80 % des programmateurs de salle ont une culture rock et ne comprennent pas mon travail. Ils ne jouent pas le jeu de l’éclectisme. Pour le reste des musiques, notamment les musiques urbaines, ces programmateurs regardent les charts pour inviter tel ou tel groupe. Quand tu es au milieu de ces genres-là, les directeurs de salle te disent qu’ils ne savent pas travailler les albums inclassables. Du coup je fais plus de concerts à l’étranger qu’en France !

 

Une explication de texte de Changement de trajectoire ?

C’est encourager l’être à rompre avec ce qu’il pense être sa destinée. On a tous des choses qui nous hantent, des décisions qu’on repousse pour plein de bonnes raisons et puis finalement on ne la prend jamais cette décision, on ne s’écoute pas et on renonce. On renonce à s’installer à la campagne, à quitter la personne qu’on aime plus ou à changer de travail. Cette chanson est un appel à s’écouter, à se réveiller.

 

Bams sera en concert le 14 novembre à la Java à Paris.

Propos recueillis par Willy Richert

Découvrir : 
Bams - Changement de Trajectoire

Ca peut vous intéresser !

La communauté

Explorer la communauté