Actualité

A la Une

Pourquoi le Paris Music Festival est une expérience unique et hors normes ?

Publiée le 08/03/2018

Plus qu’un festival, le Paris Music Festival est une nouvelle expérience musicale et culturelle. Le festival parisien fête sa 3e édition du 15 au 17 mars 2018, sous le parrainage de Piers Faccini.

Alors que Paris regorge d’événements tout au long de l’année, et en particulier en été, le Paris Music Festival a su trouver rapidement sa place pour proposer une expérience à part entière, qui fait le lien entre la musique, les artistes, le public et les monuments de la ville de Paris.

« Au départ c’est un festival qui avait été réclamé par la ville de Paris. La mairie estimait qu’il manquait un festival à cette époque de l’année, en mars » se rappelle la directrice et programmatrice du festival Marcelle Galinari. « Le principe n’était pas de faire un festival en plus, mais bien de remettre Paris à l’honneur », ajoute la directrice.

« Hors normes »

Ainsi, l’identité du festival s’est tout de suite placée autour d’un maître mot : « hors normes ». Et le Paris Music festival l’est à tous points de vue : que ce soit le prix unique de 10 euros, les horaires atypiques, les concerts d’artistes, et les lieux de représentations.

Il se déroule dans des lieux inédits et insolites de Paris, joyaux de son patrimoine, tels que des musées, des églises, la crypte archéologique...

Ainsi, les artistes sont-ils amenés à proposer une expérience unique au public, car ils doivent adapter leur set au lieu. « La vedette, c’est Paris », s’amuse Marcelle Galinari. « Le public découvre autant la musique que l’endroit, dans une expérience globale et un moment de partage », explique-t-elle.

Les artistes jouent le jeu, pour créer un événement exceptionnel, dans des endroits à taille humaine, parfois en totale proximité avec le public. C’est le cas de JP Nataf qui joue seul au Musée Eugène Delacroix, ou encore Nach au Petit Palais - Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris.

Une programmation sur mesure

Pour cette troisième édition, le Paris Music Festival continue de consolider les acquis, et s’appuie sur une programmation de proximité et francophone. A l’affiche, outre JP Nataf et Nach, Dick Annegarn jouera au Lycée Jacques-Decour et le parrain du festival Piers Faccini sera maître de cérémonie lors d’une Carte blanche qui lui est consacrée à l’Hôtel de Lauzun.

Découvertes et artistes émergents

Marcelle Galinari souligne la présence de quelques pépites musicales, à découvrir lors du festival : Aloïse Sauvage à Bibliothèque historique de la Ville de Paris, Miles Oliver (folk) dans la même salle. Bruno Philippe au Musée Cognacq-Jay, I Am Stramgram (solo) au Musée Eugène-Delacroix et Malik Djoudi au Petit Palais - Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, tout comme Babx. Chapelier Fou sera pour sa part à La crypte archéologique de l’Ile de la Cité.

La découverte fait partie de l’identité du festival, d’autant que Marcelle Galinari est une véritable référence dans ce domaine, car elle a dirigé les découvertes du Printemps de Bourges pendant de nombreuses années...

Rendez-vous les 15, 16 et 17 mars 2018 et retrouvez la programmation complète de la 3e édition du Paris Music Festival.

Nathalie Paul

1 message

  • DisquaireDay Le lundi, 19 mars 2018 à 12:16

    Le Paris Music nous permet de découvrir des lieux emblématiques de la capitale à travers la musique.

    il y a 271 jours

Ca peut vous intéresser !

La communauté

Explorer la communauté