En pratique

Tutos

Où installer mon home-studio ?

Publiée le 28/10/2014

Ca y est ? Vous êtes prêts à vous lancer pour vous enregistrer ? Après nos conseils sur le matériel, que vous avez bien sûr suivis à la lettre, reste à savoir où le disposer…

Quels sont les facteurs à prendre en compte pour choisir l'emplacement de mon home-studio?

La première chose est la taille de l'espace que vous comptez investir. La plupart du temps, celui-ci est limité et restreindra donc vos possibilités : il est ainsi rare pour un citadin d'avoir la place d'enregistrer une batterie, d'autant plus que cela requiert un équipement bien spécifique (voir notre mémo sur le budget nécessaire pour un home-studio).

Pensez à écouter les nuisances sonores et distinguer celles que vous pourrez maîtriser.
Les sources sonores propagent le son de deux façons – le son aérien voyage par l'air, tandis que le son solidien se propage par les structures (telles que les murs, le sol, etc). La plupart du temps, les home studistes ont peu de possibilités pour améliorer la charpente même de leur lieu et éliminer ainsi les sons solidiens. Enregistrer le bruit de la circulation ou la chasse d'eau du voisin n'est agréable pour personne – mais si vous ne voulez pas vous lancer dans des travaux, il faut faire avec !

Il ne reste donc que la possibilité de réduire la résonance de votre pièce. Etudiez la manière dont le son se propage dans votre espace. Une partie du son vous parvient directement – les sons directs - tandis que l'autre va ricocher contre le sol, les murs, le plafond et toutes les surfaces de la pièce, avant d'atteindre votre oreille – les sons indirects. Plus les sons sont réfléchis, plus ils mettront longtemps à “mourir” ; c'est le temps de réverbération. Plus le temps de réverbération est long, plus votre pièce est sonore et plus vous aurez l'impression que le son enregistré des instruments et de la voix perdent en précision.

Les lieux d'habitation ne sont pas conçus pour une acoustique de qualité et leurs caractéristiques courantes entraînent au contraire en général une mauvaise acoustique. Ainsi, le format habituel d'une salle – carrée ou rectangulaire – est particulièrement néfaste pour la qualité du son.

Comme vous n'avez probablement pas le matériel nécessaire pour mesurer précisément la qualité de l'acoustique de votre espace, nous vous proposons de partir du principe… qu'elle n'est pas très bonne. Vous prenez donc peu de risques en ajoutant quelques éléments susceptibles de l'améliorer.

Comment faire si ma pièce n'a pas une bonne acoustique ?

Plusieurs solutions existent pour atténuer ce problème. De manière générale, il faut éviter les surfaces planes, qui réfléchissent le plus le son. N'hésitez donc pas à aménager votre lieu en conséquence : recouvrez les tables de tissus et mettez des rideaux lourds au fenêtres – évitez surtout de les laisser ouverts, le verre est extrêmement réfléchissant ! Accrochez si possible des tentures épaisses devant le mur (ou les meubles) directement derrière la position d'écoute ainsi que sur le mur opposé, derrière les enceintes.

Cependant, ne tombez pas dans l'excès ! Une pièce trop sourde donnera une teinte peu naturelle à vos enregistrements, car l'oreille humaine est trop accoutumée à un certain niveau de réverbération constant.

Si vous vous interrogez sur le caractère réfléchissant d'un revêtement ou d'un matériaux, vous pouvez vous renseigner auprès d'un professionnel ou sur internet en recherchant son coefficient d'absorption : proche de 0, il s'applique aux matières les moins absorbantes et proche de 1, il indique les matières les plus absorbantes.

Voici le coefficient d'absorption de quelques matières communes ;

REVETEMENT/MATIERE

COEFFICIENT D'ABSORPTION

 

Marbre

0,01

Très peu absorbant

Vitres communes

0,03

 

Parquet

0,12

 

Moquette

0,45

 

Tôle ondulée

0,85

 

Laine de verre

0,98

Très absorbant

(Pour 1000Hz)

Astuces

• Si possible, espacez vos tentures du mur de quelques centimètres, cela décuplera leur effet.

• Plus le plafond est bas, plus il peut être bénéfique de le recouvrir également d'une tenture, surtout si le sol est laissé à nu.

• N'hésitez pas à agrémenter votre espace de meubles – tels que des fauteuils – qui aident à répartir le son dans la pièce et minimisent la réverbération.

 

A éviter

• Evitez les murs parallèles autant que possible – ils amplifient considérablement les réverbérations. C’est un problème majeur des home studios, puisque la plupart des pièces sont carrées ou rectangulaires.

• Ne placez pas votre position d'écoute dos à une fenêtre. Tachez d'avoir au moins un mur derrière et un mur devant vous.

• La moquette n'est pas recommandée – bien qu'elle soit absorbante, elle supprime beaucoup les aigus. Un tapis sous votre position d'écoute est plus conseillé.

 

A acheter

Si vous avez prévu un budget pour l'aménagement de votre lieu et que la qualité de son acoustique est importante à vos yeux, vous pouvez compléter ces méthodes Do-It-Yourself par quelques accessoires disponibles dans le commerce pour absorber plus efficacement le son :

• La mousse alvéolaire

• La mousse en Basotect absorbeur de basses, à disposer dans les coins.

 

Le traitement acoustique est-il indispensable ?

Encore une fois, cette attention à l'acoustique se justifie lorsque l'on veut enregistrer et obtenir un résultat propre ! Si votre but est pour l'instant de travailler sans être trop exigeant sur votre qualité sonore, vous pouvez tout à fait vous en passer dans un premier temps. Essayez simplement de supprimer les nuisances sonores accessibles : machine à laver, chauffage... Faites le maximum pour que votre ordinateur soit loin des micros, si vous en avez, et dans un endroit ventilé – le bourdon d'une machine qui surchauffe s'entend à l'enregistrement !

Astuce : une bonne manière d'identifier les nuisances sonores autour de vous est d'enregistrer du silence, puis d'écouter les bruits que vous entendez.

 

Pensez aux autres !

Le son généré par le travail musical peut provoquer des conflits avec le voisinage. Cela contraint souvent à respecter des horaires de travail ou porter un casque, ce qui peut réduire vos possibilités. Prenez le temps de vous organiser et d'étudier le lieu qui accueillera votre home studio. N'hésitez pas à intéresser vos voisins à ce que vous faites et à leur faire écouter votre musique, cela pourra les rendre plus tolérants envers vos séances tardives !

1 message

  • Mathieumusique Le lundi, 17 décembre 2018 à 09:05

    Plutôt que du DIY long et fastidieux, des solutions made in France existent.
    PYT Audio fait des panneaux acoustiques déplaçables (donc tu peux modifier l'ambiance sonore à souhait) :
    https://www.pytaudio.com/traitement-acoustique-home-studio

    Ils ont eu pas mal de review en plus

    il y a 30 jours

Ca peut vous intéresser !

La communauté

Explorer la communauté

News en Musique

Voir toutes les actus