Machinedrum : Vapor City

Vapor City est une ville imaginaire tout droit sorti de la tête embrumée de Travis Stewart, alias Machinedrum. Dommage, car tout amoureux de sonorités électroniques teintées de dubstep ou de drum’n’bass prendrait illico un ticket pour y passer au minimum un week-end. Un week-end pas forcément festif ; l’album ne l’est pas ! Il jette un pont entre la vieille drum’n-bass mélodique de Good Looking records (LTJ Bukem), les atmosphères dubstep ténébreuses d’un Burial (musicien anglais) et le renouveau de la house de Chicago, le foot-work. Vapor City laisse pantois par la maîtrise absolue de l’Américain, exilé à Berlin, à nous balader de quartier en quartier.

Expérimental, bien sûr, cet album l’est, mais le néo-berlinois n’oublie jamais les mélodies : il se fait guide d’une nouvelle musique, en nous emmenant dans sa « ville vaporeuse ». Notez que DJ Shadow s’est fendu d’un remix booty bass énorme d’Eyesdontlie. Dix titres qui vous hantent longtemps et amène la musique électro vers de nouveaux horizons. Réussite totale. Indispensable !

Willy Richert

Découvrir :
Machinedrum – Eyesdontlie

MUR DU SON : MOS

MUR DU SON : MOS

A-WA : Habib Galbi

A-WA : Habib Galbi