Electroshock : Volume 3

En trois ans les compilations Electroshock se sont imposées comme une des références dans le genre très old school de la « compile ». La meilleure sélection du monde étant, chacun le sait, sa playlist perso ! En 36 titres, le label Because réussit le tour de force de réunir en un double CD découpé en « Classics » et « Perspectives » ce qui s’est fait de mieux en 2014. Le tracklisting quasi irréprochable reste pointu et assez populaire pour parler aux non-initiés : SBTKRT, Disclosure, London Grammar (remixé par The Shoes), Metronomy (dynamité par Soulwax) et l’incontournable Caribou sont les temps forts de la partie « Classics ». Point négatif : on se demande encore qui aujourd’hui peut encore supporter SIA et son « Chandelier » même remixé par Four Tet ?
La seconde partie, « Perspectives », apporte elle aussi son lot de bonnes surprises avec la confirmation de la délicatesse de FKA Twigs, l’efficacité de Daniel Avery, la maîtrise de Joakim en mode LCD Sound System et de la redécouverte d’Asgeir, remixé par Montmartre. Un titre sort du lot, le Djon Maia Mey du Burkinabé Victor Deme remixé par le duo français Synapson.
Au final Electroshock s’avère d’un rapport qualité/prix à toute épreuve !

Willy Richert

Découvrir :

Synapson – Djon Maya Maï (Feat. Victor Démé)

Murat : Morituri

Murat : Morituri