Les clips du mois de février

Retour attendu de Metronomy, Julie Gayet dans un clip. 2014 commence sur les chapeaux de roue…

Metronomy – Love Letter

En avant-goût d’un quatrième album très attendu, les Anglais de Metronomy ont confié au réalisateur Michel Gondry (La Science des Rêves, L’écume des Jours) la mise en image de leur nouveau single, Love Letters. Au diapason d’une musique légère qui surfe sur des souvenirs des années 1960, la réalisation est simple et ludique : un plan séquence où la caméra tourne autour d’un décor en carton peint, derrière lequel joue le groupe. Selon les angles, le décor change : la cabine d’un studio, un bus, la scène d’un théâtre…

Frànçois & the Atlas Mountains – La Vérité

À la fin du clip La Vérité, il y a des chats qui volent. Mais d’évidence aucun mal ne leur a été fait, personne n’ira en prison. En revanche, tout le monde est condamné à siffloter ce tube imparable, à la fois immédiat et sophistiqué. Couleurs vives, costumes et éclairages soignés sont la signature de cette belle vidéo, une histoire d’amour perdu et de fantôme.

Minor Alps – Waiting For You

Julie Gayet dans une histoire d’amour hésitante (imaginaire ?) faite de moments d’attente et de solitude. Ce n’est pas le sujet d’un article de presse people mais bel et bien le scénario du dernier clip de Minor Alps. Le duo américain qui associe Matthew Caws (Nada Surf) et Juliana Hatfield a fait appel à l’actrice française pour tourner cette belle vidéo dans le onzième arrondissement parisien.

The National – I Need My Girl

Près d’un an après sa sortie, le dernier album des américains The National continue de fournir des singles, avec cette fois-ci la belle ballade I Need My Girl, portée par des percussions sourdes et une guitare répétitive. La vidéo est minimale et sophistiquée : un couple danse sur fond noir, chacun change de visage au fur et à mesure. L’écran est bientôt occupé par une farandole fantomatique de danseurs en mouvement.

The Notwist – Kong

Le merveilleux nouvel album des Allemands The Notwist alterne les morceaux plus ou moins enlevés, plus ou moins électroniques et abstraits. Le single Kong est sans doute le titre le plus efficace de Close To The Glass, miniature pop à guitares affutées. Le clip prend la forme d’un adorable dessin animé, avec inondation apocalyptique et bataille de monstres.

Vincent Théval

Kevin Morby : Singing Saw

Kevin Morby : Singing Saw