A$AP Rocky : At long

Passionnante époque pour le rap américain qui n’avait jamais connu une telle effervescence depuis le milieu des années 1990 et l’émergence des De La Soul, A Tribe Called Quest ou autre Gangstarr, référence absolue pour cette génération et qui a su insuffler un nouveau souffle à ce rap classé à l’époque plutôt « cool ». Aujourd’hui Drake, Kendrick Lamar et parfois à Kanye West – dans ces moments de lucidité – ont aligné quelques merveilles ces derniers mois. C’est au tour d’A$AP Rocky d’enfoncer le clou avec ce second album « At long ». Cet album est l’anti-genre du rap « cool » des années 1990. Moite, âpre et souvent psychédélique, il est impossible de cerner en une écoute les méandres de la production qui doit autant au Beach Boys par sa richesse mélodique qu’à une pop un peu cliché (inviter Rod Stewart sur Everyday en 2015, il fallait oser !) jusqu’à un hommage soul à A$AP Yams décédé récemment. Un album confus mais foisonnant qui devrait à la longue se classer dans les albums de l’année, quant à ceux de la décennie, l’histoire jugera…

Willy Richert

Découvrir :

A$AP Rocky – L$D (Love x $ex x Dreams)