Bob Sinclar

Bob Sinclar : l’homme aux 1000 et une vies !

Si le fameux adage « on ne devient pas star, on naît star » fait l’unanimité, en revanche on ne naît pas Bob Sinclar on le devient ! Christophe Le Friand est passé de l’ombre à la lumière en 1998 en empruntant ce pseudo à Belmondo dans le film Le magnifique. Il délaisse alors ses pseudos les plus expérimentaux (Mighy Bop, La Yellow 357…) pour un tournant plus commercial avec port obligatoire de lunettes de soleil et sourire ultra brillant.

Être au top

Producteur de l’ombre, dénicheur de talents (Dimitri From Paris, Kid Loco, Dj Grégory), patron de label (à l’origine des très bons concepts comme « Africanism ») et businessman assumé, l’aventure Bob Sinclar va lui apporter une reconnaissance publique mais critiques acerbes des journalistes. Son dernier album ne va pas arranger les choses ! Beaucoup d’intégristes électro lui reprochent ce coté « bling bling » voire vulgaire de sa musique. Bob Sinclar lui s’en fout, il est partout dans le métro ! C’est ce qu’il a toujours voulu !

Il est arrivé là où il est voulait être : au top ! Des boissons gazeuses aux casques audio, cet ancien tennisman est devenu un vrai homme sandwich qui se décline sur tous les produits !

Disco crash, son neuvième album, est un concentré du savoir faire du parisien qui va chinerdans tous les styles (rap, reggae, italo-disco, dance, house) sans véritable fil conducteur hormis la volonté de faire danser.

Savoir s’entourer

Ce DJ possède un vrai savoir faire, un nez (ou plutôt une oreille !) pour sentir les tendances ou ne pas trop se faire devancer : le métier de DJ sert aussi à ça ! La liste des featurings est digne du bottin mondain de MTV : Snoop Dogg, Sean Paul, Colonel Reyel ou encore Sophie Ellis Bextor ou Pitbull apportent leurs crédits « Vu à la télé ». Les fans adoreront, les autres détesteront mais tous battront du pied au moins une fois ou se feront avoir par les mélodies ultra efficaces du français ! Bob Sinclar est une aubaine, pour le commerce extérieur français. Mais que demande t’on aux musiciens ? de vendre à la pelle ou de faire de la qualité ? Les Français savent faire les deux ; il faut juste choisir son camp : Air, Daft Punk vs Bob Sinclar, David Guetta et Martin Solveig ! L’histoire est vieille comme le groove ! On peut reconnaître un talent aux premiers et un savoir faire industriel aux seconds…

Willy Richert

Snoop Dogg : Bush

Snoop Dogg : Bush