Deerhoof : La Isla Bonita

Formé à San Francisco voilà plus de 20 ans, Deerhoof poursuit sans relâche sa quête d’un rock personnel et tordu, avec une production très soutenue (pas loin d’un album par an). La Isla Bonita est une belle réussite. Le quatuor y trouve un équilibre parfait entre expérimentation et efficacité mélodique, comme dans les meilleurs disques de Sonic Youth ou Blonde Redhead, à qui l’on pense parfois. Guitares et rythmiques ultra-précises et dynamiques, structures répétitives et voix mélangées (acide pour la bassiste Satomi Matsuzaki et plus douce pour le batteur Greg Saunier), la formule fonctionne sur les titres les plus enlevés comme sur les plus doux.

Vincent Théval

Découvrir :

Deerhoof – Paradise Girls

Crédit Photo :© Yasuhiro Ohara

Sophier Hunger : Supermoon

Sophier Hunger : Supermoon