Invisible Noise, le rock se danse aussi !

Influencé par The Strokes ou encore les Arctic Monkeys, Invisible Noise est un groupe lillois à l’énergie aussi explosive et communicative. Son 1er EP vient de sortir et le groupe sera en concert à Paris fin janvier 2015. Découvrez ce nouveau coup de cœur Riffx !

Le crédo de Invisible Noise pourrait être : « il faut que ça bouge » ! D’une formation « amateur » créée au Lycée en 2004, Invisible Noise s’est lancé dans un projet semi professionnel depuis 2012. Le groupe fondé par les guitaristes Frédéric Delhaie, Geoffrey Brier, et le batteur Guillaume Bajeux, rejoints depuis 2007 par Jérôme Trehout (guitare, basse et clavier) se démène ainsi chaque jour pour passer à l’étape suivante et devenir pro.

« Tout a commencé avec une première collaboration dans un studio d’enregistrement… on s’est rendu compte que c’était bien plus qu’un loisir pour nous », explique Jérôme.
Dès les premières ambitions, la formation rock prend conscience que pour avoir une chance de percer et de se faire programmer dans des salles de concert ou des festivals, il lui faudrait un enregistrement tangible à présenter.
Le groupe a donc sorti un premier EP, afin de crédibiliser sa démarche auprès des professionnels du secteur. Un pari gagnant puisque cela a conduit le groupe jusqu’au tremplin du Main Square festival, auquel ils ont participé à plusieurs reprises.

Sans limite

Toujours sur les routes, la formation ultra dynamique a déjà pas mal de kilomètres et de scène à son compteur. Les Nordistes de Invisible Noise n’hésitent pas à frapper à toutes les portes pour jouer son rock énergique et communicatif. Ils participent aux auditions du festival Rock en Stock, et à celles du Gibus Tour. Ils jouent régulièrement chez leurs voisins belges, grands consommateurs de rock indé à la mode anglo-saxonne.
Côté artistique, l’univers musical d’Invisible Noise est en effet est résolument rock, avec en références les Strokes ou encore les Hushpuppies. « On a évolué vers une tendance un peu disco et funk, plus dansante, souligne toutefois Jérôme Trehout. Cela apporte une rondeur plus pop » ajoute-t-il
Les guitares sont épurées, saillantes, et les riffs sans chichi et particulièrement efficaces. Les titres Hangover, Trap ou encore Blue Sky semblent tout droits sortis d’une banlieue de Londres ! Les thèmes abordés, en anglais dans le texte, sont générationnels et festifs. « On parle des moments où l’on se sent bien, des bons moments. Les thèmes sont joyeux » synthétise Jérôme.

La scène comme ligne directrice

Les projets de ces jeunes musiciens ne manquent pas. Tournée vers la scène et l’énergie brute, la formation cherche en permanence des dates de concert. Ils seront d’ailleurs sur la scène du Gibus Café à Paris le 31 janvier 2015 avec deux autres groupes, après avoir donné un concert à Lille au Joe Tex Café le 20 décembre 2014. « Si l’EP marche bien, en concert et en promo, nous penserons à enregistrer un nouveau disque » conclut Jérôme, qui compte surtout sur les concerts pour imposer le groupe.
En attendant de les voir sur scène, découvrez l’univers musical de Invisible Noise sur Soundcloud et suivez le groupe sur Facebook.
Contactez le groupe via le profil Riffx de Invisible Noise.

Nathalie Paul

Portrait chinois de Invisible Noise, par Jérôme Trehout

• Si vous étiez une chanson : Last Nite des Strokes. « Pour le côté qui dépote. C’est une chanson qu’on a beaucoup écoutée ensemble dans le groupe. J’ai l’impression que c’est la BO d’une génération. Un morceau qui n’a pas de limite.
• un instrument : l’ensemble rythmique basse/batterie. Car c’est ce qui a le plus d’importance.
• un élément de la nature : L’air car faire de la musique est pour nous une bouffée d’air frais quand on va au boulot ! C’est un plaisir pur, et cela nous libère.

Votre top artistes

• The Strokes
• Franz Ferdinand
• Hushpuppies
• Phoenix
• Interpol
• Beatles
• The Doors
• Jimi Hendrix
• Arctic Monkeys
• Gush

Découvrez la musique de Invisible Noise

Moderat : III

Moderat : III

Les clips de l’été

Les clips de l’été