Nuits sonores : 10 ans de gangs des lyonnais.

En 10 ans le festival Les Nuits sonores s’est imposé comme le rendez-vous incontournable des musiques électroniques en France et en Europe.

Lyon a longtemps été le cauchemar des DJ français : se produire dans la région était souvent synonyme de problème avec la police et d’annulation de soirée. La techno n’était pas la bienvenue au pays de la rosette. Une décade plus tard, la capitale rhodanienne est devenue la capitale du BPM, son festival soutenu par les pouvoirs publics et la direction artistique a su trouver son public. Les Nuits Sonores ne se racontent pas, elles se vivent.

Électro-citoyenne

Comment expliquer la multitude de concerts, DJ Set et lives en plein cœur de la ville, souvent dans des monuments historiques (Hôtel-Dieu) ? Comment raconter le brassage de générations ? De fans de grunge (Mudhoney) aux érudits de techno en passant par le festival enfants (Mini Sonore, interdit aux plus de 18 ans), les populations se croisent, échangent et se réapproprient la ville. Car la grande force de ce festival, ce qui lui a donné son âme, c’est qu’il été initié par des acteurs locaux : et ça change tout ! Agoria, the Hacker ou Oxia (DJ Lyonnais) se fédèrent autour de Vincent Carry. Et décident en 2001 de réveiller la belle endormie. L’idée simple, donc géniale, est de proposer au public une approche techno de la manifestation : transformer Lyon en une énorme rave party officielle. Les lieux (usines désaffectées, piscine à l’abandon en périphérie de la ville ou hôpital séculaire en instance de réhabilitation) vont alors devenir les terrains de jeux préférés des artistes électro. Le public répond présent année après année. Apothéose cette année avec la soirée de clôture des dix ans (Secret Stage) : les 10 000 places se sont vendues en 10 jours sans qu’aucun nom de DJ n’ait été annoncé. Preuve de la relation de confiance nourrie entre un public éduqué à la curiosité et une équipe toujours plus exigeante. Apothéose encore, pour cette soirée de clôture hallucinante, les festivaliers ont pu écouter, hallucinés, une cohorte de stars des platines : Ricardo Villalobos, the Hacker, Oxia (pour son premier live), Brodinski et un ping pong d’anthologie entre Agoria et le « godfather » Laurent Garnier. (En interview ci-dessous)


Interview Laurent Garnierpar RIFFX_fr


Les 10 ans des Nuits Sonorespar RIFFX_fr

« We are the future »

Quelques heures auparavant les clubbers découvraient le pape du dubstep, Kode 9, pour un set pédagogique oscillant entre dub, grime, hip hop et nappes électro plus froides. Décidément le courant du moment à suivre…

Les fans de house auront été déçus par le set de Theo Parrish. Rappelant ainsi que le travail de studio n’est pas celui de la scène. Nouveaux indices sonores avec Flying Lotus et Feadz qui montrent qu’électro et hip hop sont deux branches du même arbre. Busy P rendait un hommage touchant aux Beastie boys en leur consacrant le premier quart de son set avant une suite convenu mais qui aura ravi les convaincus.

« pour tous, par tous » (Agorius selectorium)

Les nuits sonores ne se résument pas à une série de soirées électro. Il faut savoir se perdre dans la ville et assister aux championnats du monde de chaises musicales, aller à l’opéra entendre le pape de la techno minimale Ricardo Villalobos remixer le catalogue du label Ecm (Keith Jarret, Jan Garbarek…) ou se retrouver dans les jardins de l’Hôtel-Dieu maltraitées par les désopilants Modelselektor. Lieux et styles musicaux s’entremêlent sans cesse, permettant beaucoup de découvertes, souvent gratuites ou accessibles.

L’âme d’un festival se cache souvent derrière le sourire des bénévoles sans qui aucun festival ne survivrait ! On est venus, on a vu et on a été convaincus ! On disait les Lyonnais taiseux, on les a vu fiers de leur ville et chaleureux. Laurent Garnier en aparté nous rappelait qu’enfin en France nous avions notre Sonar (festival barcelonais électro de référence). Personne ne l’attendait à Lyon. Les gangs des Lyonnais, méfiez-vous c’est du très sérieux !

Willy Richert

Découvrez les Scratch Bandits Crew


Scratch Bandits Crewpar RIFFX_fr

Les RévéLAtions RIFFX 2023

Les RévéLAtions RIFFX 2023