Rodolphe Burger

Rodolphe Burger : This is a Velvet Underground song that I’d like to sing

S’il y a un artiste en France qui était capable de reprendre The Velvet Underground à la source, de le comprendre, de l’ingérer, le digérer et le transmettre en l’habitant totalement, c’était bien Rodolphe Burger. L’ancien chanteur de Kat Onoma, guitariste émérite et chanteur exemplaire, n’a jamais caché l’influence que le mythique groupe de rock américain avait eu sur sa carrière. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit ici d’un simple album de reprises, Burger redonne une seconde vie aux titres, même les plus connus.

Quarante ans après, il réussit le tour de force d’en garder l’esprit tout en les rendant totalement personnels (et plus longs). Il y interprète tour à tour Lou Reed, John Cale et même Nico, célèbre mannequin allemand que leur avait plus ou moins imposé Andy Warhol, avec un titre de fin qui figurait sur un album solo de cette dernière.

Le résultat est prenant, hypnotique, et permettra sûrement aux générations les plus jeunes de rencontrer The Velvet, cette formation qui ne dura que de 1967 à 1973 et dont Brian Eno dît un jour « Très peu de gens ont acheté les disques du Velvet Underground au moment de leurs sorties, mais presque tous ceux qui l’ont fait ont formé leur propre groupe« . Une belle réussite.

Marjorie Risacher

Stranded Horse : Luxe

Stranded Horse : Luxe