Chlorine Free : Le Fish

Inquiet de la rentrée ?
Votre entourage ne jure que par l’électro déprimante ou par les starlettes du R&B ?
Bref, il vous faut du remontant ! Un vrai.

Du genre qui swingue, qui rappe, qui jazze, qui scratche et surtout qui funke à l’ancienne. Chlorine Free est le remontant idéal.

Le collectif parisien est issu d’une tradition bien ancrée dans la capitale, celui des big bands groove (Malka Family, Human Spirit…).
Leur second album a été conçu comme un instantané du funk version 2014 : de la basse bien sûr, indispensable à toute tournerie funk, des scratchs, le fameux piano Fender Rhodes pour la touche rétro et quelques featurings bien sentis tels le Californien Raashan Ahmad (déjà entendu avec les excellents Jazz Liberatorz) ou Nya sur le très Jazzmatazz Thankful.

On avouera une nette préférence pour ces titres rappés plutôt que pour les instrumentaux, question de goût personnel ! Si vous êtes allergiques aux albums de poseurs, ceux dans lesquels les musiciens sont prêts à tout pour s’attirer les projecteurs avec des solos de 25 minutes pour démontrer leur maîtrise, Le Fish est pour vous.

Chlorine Free et sa dizaine de membres mettent leur talent au service du son et ne cherche jamais à jouer des coudes pour se mettre en avant. Une bonne surprise, passée injustement inaperçu. Mais il n’est jamais trop tard pour se rattraper.

En concert le 18 septembre à la Maroquinerie (Paris)

Willy Richert


Découvrir :

Chlorine Free – Natural Blend

Crédit Photo : © Arno Weil