Frankie Knuckles : mort du Godfather de la House Music !

Le monde de la musique électronique est sous le choc après l’annonce de la mort de l’un de ses pionniers : Frankie Knuckles.

Né en 1955 à New York, Frankie Knuckles va inventer et largement populariser la musique House. Il était à la musique électronique ce qu’a pu représenter Marvin Gaye pour la soul ou James Brown pour le funk. Élevé au jazz, il est DJ dans le club Better Days jusqu’au jour où le DJ Larry Levan lui propose de travailler avec lui au Paradise Garage, le club mythique de New York dans lequel le disco a connu son âge d’or. Sa carrière démarre vraiment lorsqu’il s’installe à Chicago pour prendre les commandes du Warehouse en 1977. C’est du nom de ce club que vient le terme « house music ».

Naissance du deejaying

Frankie Knuckles n’est pas un DJ ordinaire. Au lieu d’enchaîner les disques les uns après les autres, il les superpose et y ajoute une boîte à rythme : le deejaying moderne est né ! En 1986 il se lance dans la production et va aligner des classiques tels que Baby Wants to Ride ou Your Love. Benjamin Diamond, la voix du groupe Stardust (Music Sounds Better with You), avoue avoir été obsédé par ce titre : « Réussir à produire un titre aussi profond que Your Love, c’est le phantasme absolu pour tout producteur ! » On surnomme alors Knuckles « le godfather de la house » car, avec Larry Heard, Marshall Jefferson ou David Morales, il sort la house des clubs black gay où elle a vu le jour pour lui donner une visibilité et une popularité inouïes.

De l’underground au mainstream !

Frankie Knuckles fonde Def Mix productions avec David Morales et sort son premier album Beyond the Mix en 1991 qui immédiatement devient une référence. Mais c’est grâce à son travail de remixer que l’Américain donne à la house music une popularité jamais démentie : Chaka Khan, Pet Shop Boys, Depeche Mode ou encore Michael Jackson viennent lui demander d’apporter sa patte « spirituelle » à leurs productions. Knuckles produira toute sa vie des maxis, remixes et albums et surtout mixera aux quatre coins de la planète cette house music universelle, mélange de disco, de soul, de gospel et de R&B.

Michael Jackson – Rock With You (Frankie Knuckles Remix)

Une rue à son nom

Une rue porte son nom à Chicago et, en 2004, le jour de son inauguration, Barak Obama lui-même viendra le saluer. Knuckles se produisait de temps en temps en France mais c’est en Italie qu’il est surtout considéré comme une immense star ! Ses fans l’attendaient dès son arrivée à l’aéroport avec des peluches. Patrick Vidal se souvient d’un homme humble, loin des clichés du DJ arrogant tel qu’on peut le connaître aujourd’hui : « Lors de son passage au Palace, sa maîtrise parfaite du volume et du mixe m’ont profondément marqués. Ses sets n’étaient pas très « up tempo » mais d’une spiritualité inégalée ! » se souvient le DJ français. Si le milieu de la musique électronique est en deuil, il faudra attendre encore quelques années avant que le nom de Frankie Knuckles soit définitivement inscrit au panthéon de la musique tout court : c’est souvent le prix à payer pour les pionniers !

Willy Richert

Ratatat : Magnifique

Ratatat : Magnifique