I love techno by Gesaffelstein

Gesaffelstein est le représentant d’une certaine techno sombre, sans compromis mais pas sans émotions. Remixeur de Depeche Mode, Moby ou encore Lana Del Rey, le Français a été choisi par les organisateurs belges de la plus grande fête indoor I love Techno (35 000 personnes, 5 plateaux) qui se tiendra à Gand, le 9 novembre prochain, pour mixer la compilation officielle de ce gigantesque rassemblement. Au programme de cette soirée : Disclosure, Nina Kraviz, Laurent Garnier et Gesaffelstein (Gesa pour les intimes) himself, entre autres ! Gesa est celui qui a remis à l’honneur cette techno martiale (à mi-chemin entre la techno originelle de Detroit et de l’electro allemande).

Sur I love techno, il délivre un set impeccable, pas aussi linéaire que l’on aurait pu craindre mais fortement déconseillé aux cardiaques. Voilà même un DJ-set exemplaire quant à sa construction, ses ruptures et son ouverture d’esprit. Les compagnons de route sont présents, Boys Noize/ Brodinski, son alter ego The Hacker et Gesaffelstein qui clôt l’histoire avec Pursuit, extrait de son premier album dont on reparlera dans Riffx. Cette mise en bouche avant les choses sérieuses (signature sur une major, gros plan marketing, pub TV…) est un signe de bonne santé de la scène électronique française et un remède anti-vulgarité aux Avicii et autres producteurs en carton pâte. Techno is back !

Willy Richert

Découvrir :
I Love Techno 2013 mixed by Gesaffelstein

M. Ward : More Rain

M. Ward : More Rain