Luluc : Passerby

Ce jeune duo australien a publié en 2008 un premier album dont le commun des mortels n’a jamais rien su. Une sortie confidentielle qui n’a pourtant pas échappée à Joe Boyd, le légendaire producteur américain qui, à la fin des années 1960 à Londres, mit à jour le génie de Nick Drake, notamment. Voilà une sérieuse indication de la somme considérable des talents ici en présence et de leur terrain de jeu : un folk doux et soigneusement orchestré. Porté de bout en bout par la voix sublime de Zoë Randell, Passerby est l’un des plus beaux albums de l’année. Désormais installé à Brooklyn, le duo a été aidé par Aaron Dessner (guitariste de The National) pour produire les chansons rêveuses de ce deuxième album, agencement gracieux de mélodies en or, guitare acoustique, chœurs, claviers, cuivres et cordes parfaitement discrets. Un enchantement.

Vincent Théval

Découvrir :

Luluc – Without a Face

Yann Tiersen : Infinity

Yann Tiersen : Infinity