Révélation RIFFX : Qui es-tu Sam Koxx ?

Lauréat du tremplin RIFFX Monumental Tour au Château de Pierrefonds, le DJ-producteur Sam Koxx a eu l’opportunité de jouer dans un lieu, chargé d’histoire, exceptionnel, le temps d’un set mélodieux et planant. Spécialement pour RIFFX, l’artiste se raconte en interview.

Bonjour Sam Koxx, comment et quand as-tu commencé la musique ?

J’ai commencé tardivement à l’âge de 14-15 ans, tout simplement dans ma chambre en voulant imiter naïvement les plus grands DJs. Je trouvais cet univers complètement dingue ! C’est très vite devenu une passion qui n’a fait que s’accroître. En 2014, j’ai décidé de faire une école pour DJs à Lyon (UCPA) pour pouvoir aller plus loin et me perfectionner dans plusieurs domaines. C’est d’ailleurs là que j’ai commencé à produire mes propres sons et à chercher mon identité. Par la suite, ça m’a permis de jouer dans plusieurs clubs et festivals en France et en Belgique, et d’être joué sur Fun Radio, mais aussi de signer sur plusieurs labels comme celui de Mosimann, Adrien Tom ou plus récemment celui de Don Diablo ! En cette année 2021, je me suis perfectionné dans la production dans la célèbre école crée par les studios de Londres : Abbey Road Institute Paris. Un atout énorme pour la suite de mes objectifs.

Quelles sont tes influences musicales ?

J’aime ce qui fait voyager, planer et surtout rêver. Un magnifique arpège sur la douceur d’un pad, tout ça sur un kick avec une basse qui met bien le rythme… c’est ça que j’aime ! Si je dois citer quelques artistes qui m’inspirent ce serait Worakls, NTO, Ben Böhmer ou encore Camelphat.

A la fois DJ et producteur, tu varies les plaisirs. Y a-t-il un de ces deux rôles que tu préfères ?

Et je me fais plaisir ! C’est essentiel pour être sincère et authentique. En tout cas c’est différent, mais les deux sont importants. J’adore produire pour libérer mes émotions et mes idées, mais pouvoir jouer après en live et voir le ressenti du public c’est indescriptible… C’est complémentaire !

Quel est le titre dont tu es le plus fier et pour quelles raisons ?

Chaque morceau est différent et unique, mais je dirais Lose Your Touch parce que c’est sorti sur le label de Don Diablo cette année, avoir son soutien est juste incroyable. En terme de sonorités, mon préféré c’est Free avec la chanteuse Anglaise EMIDA. J’ai d’ailleurs joué ce titre lors du Monumental Tour au Château de Pierrefonds avec une version live que je garde exclusivement pour mes sets.

Comment décrirais-tu les sets que tu joues en soirée habituellement ?

Mélodieux, planant, entrainant et inédit. J’essaye de jouer des musiques qui me correspondent, qui me font ressentir une certaine émotion. Et inédit parce que je joue beaucoup mes propres sons en gardant des exclus juste pour moi.

Grâce à RIFFX, tu as eu l’opportunité de jouer pour le Monumental Tour au Château de Pierrefonds. C’était comment ?

Incroyable, vraiment ! C’était une expérience unique et complètement différente d’un set habituel. Le lieu était magique et rempli de vie, quand on connaît l’histoire de ce château c’est une chance immense de pouvoir y jouer. Et que mes musiques résonnent dans ces murs encore plus !

Et la rencontre avec Michaël Canitrot ?

Une très belle rencontre. Il est vraiment disponible, gentil et surtout bienveillant. D’ailleurs, comme toute la team du Monumental Tour qui m’a hyper bien accueilli, un grand MERCI à eux !

C’est quoi la suite pour Sam Koxx ?

Le plus gros projet de ma carrière en 2022 ! Bien entendu, c’est secret… Mais depuis plus d’un an, je travaille énormément sur un concept avec des professionnels de la vidéo, de l’infographie ect. J’ai hâte de le dévoiler. Patience, travail et sincérité… C’est ça la suite en fait !

The Courteeners : Anna

The Courteeners : Anna