Révélations RIFFX : Qui êtes-vous Minuit 4, Mon Cher Guy, Umaedo, C-ROM ?

Lauréats de notre tremplin RIFFX Delta Festival, Minuit 4, Mon Cher Guy, Umaedo et C-ROM ont eu la chance de jouer sur les plages du Prado à Marseille du 29 juin au 3 juillet 2022. C’est l’heure de rencontrer ces talents en herbe avec RIFFX !

Bonjour à tous, comment et quand avez-vous commencé la musique ?

C-ROM : Bonjour RIFFX ! Issu d’une famille de musicien, j’ai commencé la musique à l’âge de 7 ans lorsque je suis entré au conservatoire. Fan de rap depuis le collège, je me suis essayé aux rimes dans la cour de récré et j’ai sorti mon premier morceau de rap publiquement en juillet 2021, avec l’argent de mon premier emploi.

Minuit 4 : Bonjour ! Alors on n’a pas tous commencé en même temps. Velours rappe depuis sept ans tandis que les autres membres depuis trois ans. Dmgs, notre beatmaker a baigné dans la musique depuis tout petit, il a commencé la guitare à 7 ans et depuis il n’a jamais quitté ses instruments plus d’une semaine. En revanche, la musique que l’on fait ensemble a commencé au printemps 2021. À l’origine on était orientés vers la production d’artistes par le biais de notre label 440Hz Création jusqu’à ce que l’on croit réellement en notre art et que l’on prenne la décision de former le groupe Minuit 4.

Mon Cher Guy : J’ai commencé la musique au conservatoire quand j’avais environ 7 ans, comme tous mes frères et sœurs, je jouais de la clarinette. Pendant le premier confinement, j’ai commencé à produire et mixer de la musique électronique. Un mois plus tard, je jouais dans mon premier bar et le suivant je montais mon collectif d’indie dance et progressive house : Orchessons. Aujourd’hui je suis aussi membre du label indie dance Human Magic.

Umaedo : Bonjour, tout a commencé quand mes parents m’ont inscrit au piano quand j’avais 8 ans, car il décelait en moi une certaine sensibilité à la musique depuis tout petit. Après avoir validé ma septième année de piano, j’ai commencé à m’intéresser à la production sur ordinateur, orienté sur la house music, je m’y suis mis sérieusement à l’âge de 16 ans. A 18 ans, j’ai signé mon premier morceau sur le Label de Noir Sur Blanc : Front To The Back, pendant un live stream démo en plein confinement, qui a été mon premier tremplin. Big up à eux d’ailleurs pour supporter mon projet encore aujourd’hui ! Début Janvier 2021, j’ai sorti un nouveau track sur le label toulousain La Couleur Records : He’s Coming Down, et quelques mois plus tard j’ai re-signé sur le Label Noir Sur Blanc pour le titre Push en featuring avec mon pote Mr Dave’s, qui a été soutenu par Kungs. J’ai commencé le mix il y a un peu plus de quatre ans mais c’était surtout pour mixer pour des anniversaires pour dépanner quelques potes. On a tous commencé comme ça pas vrai ? Ma première vraie date a été à Ibiza dans un bar appartenant à L’Ushuaia, appelé Bay Bar Beach Club. J’y retourne souvent pour mixer.

Comment décririez-vous votre musique ?

C-ROM : Je fais du rap mélodique mélancolique. J’essaye de mêler mélodie et textes sincères pour plonger l’auditeur dans mon art. Je base mon univers autour d’un concept simple : soigner l’auditeur par la musique en lui procurant des émotions. D’où mon nom d’artiste C-ROM, le sérum auditif.

Minuit 4 : On fait du rap ça c’est sûr ! Après nos prods sont assez éclectiques, Dmgs est un as en musique classique, jazz, il ramène également ses influences musicales lorsqu’il crée les prods. Dans notre premier EP, certains sons passent de la trap à l’électro, du jazz au cloud rap… On aime également jouer avec les sonorités de l’auto-tune. On fait du rap assez mélodique !

Mon Cher Guy : Je joue et produis principalement de l’indie dance. D’un part, ce que Pablo Bozzi a nommé Italo Body Music, un mélange d’italo disco et d’EBM. D’autre part des tracks avec des sonorités de la musique du monde dans un univers psychédélique. La basse est rythmée, elle a une place importante dans les tracks et les snares sont saturées.

Umaedo : J’aime dire que la musique que je joue, ou que je compose, est comme un verre de vin rouge, doux et brut à la fois. Brut pour le côté bass punchy, kick assez lourd, drums assez énergiques, doux avec une voix, un piano ou avec un vieux sample.

Quelles sont vos influences ?

C-ROM : J’ai grandi avec les morceaux des Daft Punk, Pink Floyd et Police à la maison. Aujourd’hui, ce sont plutôt les artistes émergents rap qui m’inspirent. On me compare souvent à Lujipeka ou Zed Yun Pavarotti pour leur sens de la mélodie.

Minuit 4 : Nos influences sont variées et on le sent par rapport à la place que chacun prend dans le groupe. Etane va plutôt être sensible aux mélodies, Ether au flow, Joco à l’énergie et Velours à l’écriture. Avec le nombre de projets que notre génération offre, les influences varient, on essaie de voir la force dans la musique de chacun pour mieux comprendre la nôtre. Il reste tout de même les artistes qui nous ont marqués comme Nekfeu, Lomepal, Laylow, Edge, Sheldon et plus récemment Rounhaa.

Mon Cher Guy : J’aime beaucoup tout ce qui est très mélodique comme ce que fait Vitalic, j’accroche aussi énormément à l’univers du groupe La Femme qui m’inspire beaucoup dans mes productions.

Umaedo : Mes influences musicales sont assez variées. Par exemple j’aime la house / bass house de Tchami, Koos et Malaa, la house funky de Folamour, la House traditionnelle des artistes du label anglais Defected, mais surtout je suis vraiment fan de tout la nouvelle génération tech house avec Dom Dolla, John Summit, Michael Bibi, Cloone, Pawsa, Wade… Petite note bonus : je suis un grand fan de Boom Bap rap US, ça m’inspire beaucoup sur le choix de mes vocaux dans mes tracks.

C’est quoi votre actualité musicale ?

C-ROM : Après avoir sorti mon premier EP en février, j’ai sorti mon deuxième EP de 6 morceaux, Opale, le 30 juin 2022 !

Minuit 4 : Le chapitre du projet Lunaire se termine petit à petit. On a d’ailleurs sorti récemment le clip de DeLorean pour clôturer ça en beauté. Tout le groupe ressent le besoin de faire beaucoup de musique pour trouver une alchimie encore plus palpable que sur notre premier EP. Dmgs étant sur Toulouse, on a décidé de tous se rejoindre dans la ville rose, en colocation, pour avancer dans les meilleures conditions possibles. On aime se dire que la composition de nos morceaux ne doit pas avoir de deadline.

Mon Cher Guy : Je viens de sortir un EP sur le label Ulla records avec mon ami Zaratustra, qui fait aussi partie de mon collectif. Cet EP qui s’inspire de ce que Pablo Bozzi appelle l’Italo Body Music et qui s’imprègne d’un univers mystique ou sorcières et loups garous se rencontrent la nuit. On y retrouve la guitare électrique endiablée de Zaratustra et les mélodies mélancoliques que j’aime tant.

Umaedo : Il y a une semaine j’ai sorti un remix avec l’une des musiques du film « Gang Des Requins » dont je suis très fan depuis tout petit (Cheryl – Got To Be Real), et j’ai aussi un morceau qui sort mi-août sur le Label Uncommon Records en collaboration avec mon amie Subshin, restez connectés !

Des concerts prévus prochainement ?

C-ROM : Oui ! Je jouerai dans ma ville natale, à Dole (Jura), le 16 août.

Minuit 4 : On a un concert le 06 août à Lasalle avec plusieurs artistes, dont Ekloz avec qui on s’entend très bien. De plus, on est en train de produire notre premier événement en collaboration avec Le Noyau, collectif Bordelais. On s’entend vraiment bien avec eux, et on a décidé d’organiser un concert sur Bordeaux, en octobre normalement.

Mon Cher Guy : Opal festival le 5 août et le Septem festival le weekend du 9-10 septembre. Je jouerai aussi au bar Gallia le 30 juillet, au Rosa Bonheur le 11 août et à La gare le Gore le 14 août. Vous pouvez suivre mes actualités sur ma page Facebook ou sur Instagram !

Umaedo : J’ai été repéré par un manager pendant mon séjour au Mexique, et je suis actuellement en train de faire une petite tournée autour de Tulum, Chihuahua et Ciudad juarez. Une date est aussi prévue à Marrakech en septembre.

Grâce à RIFFX, vous avez eu l’opportunité de jouer sur le Delta Festival. C’était comment ?

C-ROM : C’était dingue. C’était la première fois que je jouais devant autant de gens, et c’était mon premier festival. Jouer à Marseille, sur les plages du Prado, c’était l’un des plus beaux jours de ma vie.

Minuit 4 : L’expérience était vraiment folle, cette journée restera gravée dans nos mémoires ! On regrette de ne pas avoir pu jouer plus longtemps, il nous manque encore quelques titres pour avoir une palette de morceaux assez large pour s’adapter à tout type d’événement. Hormis cela, le décor était incroyable, le public était réceptif et le festival dégageait une très bonne énergie. Cette opportunité nous a fait grandir, nous a montré d’autres horizons et nous a présenté le vrai milieu professionnel de la musique.

Mon Cher Guy : C’était simplement DINGUE ! J’ai eu l’occasion de parler à pas mal d’artistes d’univers très différents du mien et de parcours très divers aussi, de très belles rencontres. La scène sur laquelle j’ai jouée, la scène Amazonia, était magnifique au bord de la mer avec un angle 360°, super chouette !

Umaedo : Je n’ai pas de mot pour décrire l’expérience que j’ai pu vivre. J’ai rencontré pas mal d’artistes, j’ai partagé de super moments avec eux. J’ai joué sur la scène Amazonia et à vrai dire, j’étais un peu stressé. Le public n’était pas seulement devant moi mais tout autour de moi, mais j’ai réussi à me lâcher, la mayonnaise a bien pris et ça s’est bien passé.

Un petit mot pour RIFFX ?

C-ROM : Merci pour tout RIFFX, merci pour votre accompagnement et votre bienveillance et merci infiniment pour cette opportunité ! Je regarderai de très près vos tremplins pour tenter de performer sur de nouvelles scènes !

Minuit 4 : Merci infiniment pour cette opportunité et votre bienveillance !

Mon Cher Guy : Merci encore à l’équipe RIFFX qui m’a donné la chance de pouvoir vivre cette expérience magique.

Umaedo : C’était la première fois que je mixais en festival. Je n’oublierai jamais cette folle expérience. Merci beaucoup à tout l’équipe RIFXX !

C’est quoi la suite pour vous ?

C-ROM : La suite c’est de continuer à faire de la musique et des scènes pour propager mon art. Je travaille également sur un nouveau projet qui sortira avant 2023.

Minuit 4 : Comme on a pu vous le dire, la prochaine étape est de créer le futur projet, qu’on espère incroyable et surprenant ! On sera toujours accompagnés de la même équipe, celle du 440Hz Création (Fragment,Okto, Emma, Astro..). On veut profiter de chaque moment avec nos collègues qui sont également nos amis d’enfance et nous souhaitons nous retrouver après cette longue période intense suite à cette première sortie de projet. C’est une chance inouïe de travailler en famille, entre amis, alors il faut en profiter !

Mon Cher Guy : Continuer, persévérer : produire, jouer, m’éclater !

Umaedo : Continuer à développer le projet Umaedo, sortir plus de morceaux, avoir plus de dates et continuer à kiffer !

Bonobo : The North Border

Bonobo : The North Border