Chapelier Fou : Kalia

Louis Warynski, alias Chapelier Fou, construit une œuvre subtile à l’image de sa musique. Depuis trois albums et une poignée de singles, le Messin creuse de son sillon le mariage délicat entre électronica et violon. Sa musique cinématographique inspire de nombreux artistes comme le collectif Lab212 qui a commandé à ce Chapelier pas si fou de participer à un projet d’installation d’arts numériques dont le graphisme est intégralement généré par du code. Son nom : Les métamorphoses de Mr. Kalia. Google retiendra le projet pour l’exposer au sein de l’exposition « Digital Revolution » à Londres à côté d’œuvres de Björk, Will I Am et Amon Tobin, excusez du peu ! Le talent du violoniste est de pouvoir se passer d’images pour apprécier ces neuf courtes pièces musicales d’une beauté minimale sidérante. On pense aux travaux du génial pianiste Gonzales et ses « Solo Piano » pour la beauté des mélodies ou encore ceux de Yann Tiersen (« Le Phare ») mais rien ne ressemble moins à Chapelier Fou que… Chapelier Fou !

Willy Richert

Découvrir :

Chapelier Fou – Technology

Jagwar Ma : Howlin

Jagwar Ma : Howlin