Darkstar : « Foam Island »

Curieux album que celui de Darkstar. Douze titres construits d’autour d’interludes où l’on parle de politique et de social. On serait pourtant à coté de la plaque en décrivant cet album comme un LP d’électro-politique. James Young et Aiden Whalley, les deux têtes chercheuses du groupe, livrent ici un bijou de finesse. On entend-là un morceau d’accordéon, ici un début de valse électro, ou enfin un ensemble à cordes teintées d’electronica.
Les deux producteurs ont enregistré de jeunes Anglais livrant leurs visions, leurs peurs du déclassement social, et cherchant leurs places dans une société britannique légèrement sclérosé. « Foam Island » fait partie de ces rares albums qui ne néglige ni le fond ni la forme. Pas facile d’accès, certes, mais rarement cette année un groupe n’aura rendu sa copie aussi parfaite et intéressante. Un des tops de 2015 !

Willy Richert

Découvrir :

Darkstar – Pin Secure

Skence : « Home »

Skence : « Home »