DJ Vadim : « Don’t be scared »

On oublie trop souvent le rôle majeur joué par ce musicien dans l’explosion de ce qu’on appelait le trip-hop. Pionnier de la musique instrumentale hip-hop, le DJ russe aura marqué de son empreinte discrète l’histoire de cette musique depuis près de vingt ans. « Don’t be scared » son dixième album solo est une diapositive actuelle de la sono mondiale : dubstep (I’m feeling U), nu-soul (Lost my love avec un chanteur à suivre ; Jazz Bailey), hip-hop déjanté (This DJ), électro-indien (Bally umar akura uprock) ou afrobeat. Avec une cohérence rare et sans jouer la carte de l’éclectisme branchouille, DJ Vadim signe là son meilleur album. Enregistré aux quatre coins de la planète (Nouvelle Zélande, Hawaï, Malaisie) l’ancien pensionnaire de Ninja Tune nous invite à ne pas avoir peur de la mondialisation. Du moins musicale. Rarement un album aura ouvert tant de voies à explorer. Extrêmement recommandé.

Willy Richer