Révélation RIFFX : Qui es-tu At Mos ?

Lauréat de notre tremplin RIFFX Pause Guitare, le groupe At Mos a eu l’opportunité de jouer au Jardin National – Chez Pollux le 7 juillet 2022. Emmenant le hip-hop vers des contrées alternatives, le quatuor a un bel avenir devant lui. C’est l’heure de la rencontre avec RIFFX !

Bonjour At Mos, comment et quand avez-vous commencé la musique ?

Bonjour ! On a tous les quatre commencé la musique très jeunes, certains au conservatoire, d’autres autodidactes. On s’est longtemps concentré sur la pratique de nos instruments respectifs, avant de découvrir la composition et la production musicale, puis le chant et le rap. On se connaît tous depuis longtemps et on a toujours fait beaucoup de musique ensemble, mais ça fait environ 3 ans que ce « loisir » est devenu une aspiration professionnelle. C’est là que At Mos est né. Cette idée s’est concrétisée autour d’un projet d’album, sur lequel nous travaillons depuis presque deux ans, dont la sortie est prévue d’ici la fin de l’année.

Comment décririez-vous votre musique ?

On décrit At Mos comme un groupe de hip-hop alternatif : ce n’est pas une appellation parfaite, mais c’est le mieux qu’on ait trouvé pour le moment ! Notre musique trouve ses bases dans le hip-hop mais rompt aussi avec certains de ses codes. Comme on souhaitait s’éloigner de la linéarité des prod de rap “mainstream”, on se penche avant tout sur les compositions instrumentales et y incorporons ensuite le rap et le chant. On nous a parfois dit qu’on faisait du hip-hop pour ceux qui n’aiment pas forcément le hip-hop ! Sûrement parce qu’on essaye de faire quelque chose de plus planant et contemplatif, en décalage avec les aspects plus “véner” et répétitifs de la drill ou du rap dansant, par exemple. D’autres nous ont comparés aux artistes de trip-hop des années 90’s (Portishead, Massive Attack), faisant référence à notre mélange de rythmes hip-hop, d’ambiances psychées, d’instruments live, de rap, et de chant.

Quelles sont vos influences ?

Le rock classique (Pink Floyd, Led Zeppelin, Santana), la soul et le funk des années 60’s/70’s (Sly & the Family Stone, Parliament-Funkadelic, James Brown), le rap US, à la fois old-school (A Tribe Called Quest, OutKast, Nas, Eminem) et new-school (Kendrick Lamar, J. Cole, Childish Gambino), l’électro French Touch (Air, Daft Punk, Justice), le jazz et la fusion (Miles Davis, Herbie Hancock), et tant d’autres…

C’est quoi votre actualité musicale ?

Ayant passé la majeure partie de cette année à faire vivre nos compositions sur scène, le temps est enfin venu pour nous de dévoiler notre album ! Le premier single de At Mos, intitulé Kush Grove, accompagné d’un clip, sortira d’ici quelques semaines. Après ça il y aura trois autres singles – chacun avec leur clip – puis la sortie de l’album, prévue à la fin de l’automne.

Des concerts prévus prochainement ?

Rien de prévu pour le moment, les mois à venir seront plus dédiés au studio. Notre objectif premier sera donc de se concentrer sur la finition et la sortie de notre album. Mais on apprécie tous énormément être sur scène, donc on n’exclut pas non plus que quelques dates puissent s’ajouter à la rentrée.

Grâce à RIFFX, vous avez eu l’opportunité de jouer sur le festival Pause Guitare. C’était comment ?

Tout simplement génial ! C’était un réel plaisir d’avoir pu participer à la programmation de ce festival, on a tous passé un super moment sur scène ! On a été très bien accueilli par l’équipe du festival, et on serait ravi de renouveler l’expérience.

Un petit mot pour RIFFX ?

Un grand merci ! Votre travail est absolument essentiel pour les artistes émergents.

C’est quoi la suite pour At Mos ?

Une fois l’album sorti, notre objectif sera de faire vivre notre musique en se concentrant à nouveau sur l’aspect live : organiser une tournée et enregistrer une version live de l’album, car nos interprétations des morceaux sur scène sont souvent différentes de leur version studio.

Greenshape

Greenshape